Appel à l’honneur de la droite

Pour renouveler la droite, réinventer son terrain d’expression et faire Nation autour d’un projet audacieux.

Droite de Demain

Qui imagine le général de Gaulle maintenir les élections municipales au péril de la vie de tous les français ? Cette formule choisie nous rappelle sans conteste celle de François Fillon, exprimée lors des primaires de 2016. Une formule qui ne cessera de lui revenir en plein visage, comme un boomerang. C’est alors, le début de l’effondrement de la droite dont elle était pourtant promise à la victoire en 2017. 

Inutile de refaire l’histoire, nous la connaissons tous. Elle nous ramène à ce sentiment d’incompréhension, d’écœurement, et de colère, mais aussi, parfois, d’espoir, qui a été émoussé quotidiennement par les sentences du tribunal médiatique. Cette élection a été une épreuve terrible et un véritable électrochoc pour bon nombre de sympathisants et de militants.

Il s’en est suivi alors, un long et pénible chemin de croix, où certains caciques ont continué en gardant leur distance, tandis que d’autres, avec le peu de coffre qu’ils…

Voir l’article original 1 228 mots de plus

Mortalité en réanimation : le compte n’est pas bon!

Les français ont pris l’habitude d’entendre chaque jour la litanie des chiffres par Jérome Salomon, notamment celui du nombre de morts à l’hôpital. D’après une enquête des journalistes du Monde (article du 27/04/2020) qui citent le REVA : Réseau européen de recherche en ventilation artificielle, le taux de mortalité des patients malades du Covid-19 en réanimation serait de 30 à 40% et non de 10%, chiffre qui avait été annoncé le 17 avril lors de la conférence de presse par le directeur Général de la Santé.

Lire la suite

(Extrait) Propagation de l’islam en Afrique du Nord, en Espagne, etc.

Héritage des pratiques de Mahomet, les razzias, les raids et les guerres de conversion furent un classique de l’expansion musulmane qui fut tellement rapide qu’elle atteignit l’Afrique du Nord en un laps de temps très court, sous le commandement du redoutable général Amr ibn al-‘As al-Sahmi (décédé en 663) à la tête de 4.000 combattants soutenus par 5.000 soldats de l’impitoyable Az-Zubayr ibn al-‘Awwam (mort en 656), tous deux compagnons de Mahomet et cruels chefs de guerre.

Entre 640 et 642, les conquêtes de l’Égypte, épuisée par des oppositions doctrinales chrétiennes, furent d’une atrocité sans précédent. L’évêque copte Jean de Nikiou, raconte que lors de leurs avancées, les envahisseurs pillaient tout sur leur passage :

« Tous ceux qui se rendaient aux musulmans étaient tués : enfants, femmes, hommes et vieillards. »

En 643, la conquête de Tripoli, par Amr ibn al-‘As al-Sahmi, fut impitoyable pour les populations locales. Après qu’un bon nombre fut massacré, chrétiens et juifs durent se résoudre à céder en esclavage femmes et enfants aux envahisseurs arabes. Lire la suite