Vidéo: Une ex-députée LREM révèle les dessous de la Macronie

Ancienne productrice de cinéma, l’ex-députée LREM des Hauts-de-Seine qui avait été séduite par l’intelligence de Macron a constaté que celui-ci s’est rapidement transformé en capitaine du Titanic, qui a laissé faire un certain nombre de « petits Benalla » partout autour de lui. Elle a quittée le parti présidentiel en septembre 2018. Avec franchise, elle explique pendant une heure tous les errements de La République en Marche vu de l’intérieur et la suite du mandat d’Emmanuel Macron. Quelques extraits :

A propos de la Macronie: « J’ai cru à quelque chose qui n’existe pas et surtout en termes d’exemplarité. »

A propos du premier tour des élections municipales : « Si on est honnête, on avait tous les éléments pour prendre la bonne décision (…) J’avais toutes les informations pour ne pas tenir le premier tour. »

A propos de la crise du COVID19: Agnès Buzyn, c’est terrifiant ce qu’elle a fait. (…) Pour peser sur une décision, on dit: « Moi je ne serai pas de cette histoire là ».

(Extrait) Causeur: Et si le Covid-19 nous immunisait contre le politiquement correct?

Ce virus brise tous les tabous : fumette, bagnole, couple, etc…

Nous n’étions jusqu’ici que des enfants sages, bien élevés, respectueux de tous les principes de précaution. On suivait à la lettre toutes les recommandations, on ne fumait plus, ne buvait plus, ne roulait plus, nous baisions juste pour faire des enfants et mangions notre ration de cinq fruits et légumes. L’Académie de médecine était fière de nous. De citoyens, nous étions tous devenus des patients, c’est-à-dire des malades qui s’ignorent. Nous avions même accepté de loger dans des appartements exigus et de laisser nos vieux dans des mouroirs. Nous n’avions que des interdictions en héritage et en partage. Lire l’article de Thomas Morales