La déclaration d’amour d’Olivier Marchal à la Police (07/06/2020)

Voici une bonne forme de réponse au mépris du ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, par Olivier Marchal, un peu crue mais pleine de vérités:

« Aujourd’hui, c’est la fête des mamans. Un dimanche gris. Mais c’est quand même la fête des mamans. Les enfants ont préparé leur spectacle. Mon fils de onze ans a récité son joli poème avant de rejoindre ses potes sur sa PS 4. Et moi, j’ai terminé de siroter mon verre de Diplomatico sur ma terrasse balayée par le vent nauséabond qui secoue cette triste ville de Paris depuis quelque temps. En regrettant ces dernières semaines de confinement obligatoire pendant lesquelles j’avais oublié à quel point le monde appartenait aux cons et aux donneurs de leçons.

J’étais bien, moi, tout seul, dans ma forêt des Landes. A regarder les chevreuils traîner sous mes fenêtres dans la brume du matin. A écrire mon scénario face à des rangées de pins silencieux et nobles. A taper la discute avec le boucher, le poissonnier, la boulangère et les gendarmes du coin sous le soleil amical de cette belle région du sud-ouest… Et puis, je suis rentré à Paris. Boulot oblige. Un film à terminer. Mes enfants qui me manquaient. Bref, la vraie vie qui reprenait. J’ai retrouvé le bruit, la crasse, les rues dégueulasses, les gens qui gueulent, qui insultent, qui ont déjà tout oublié. On nous avait pourtant dit (les bobos des émissions branchées et les experts à deux balles) que le monde allait être meilleur après le confinement. Que la meute allait prendre conscience que la vie c’était pas ce qui était avant mais ce qui allait arriver. Et ben, manque de bol, c’est raté ! Les cons sont encore plus cons, Paris est encore plus triste et les flics sont devenus des nazis chasseurs de noirs et d’arabes dont il faut se méfier à chaque coin de rue…

Moi, je rêvais d’être flic depuis tout petit. Je voulais ressembler à Delon, Belmondo, Ventura, Claude Brasseur et tant d’autres. A tous ces flics de cinoche qui roulaient des mécaniques en sauvant des vies et en protégeant les autres. J’ai essayé d’être comme ça. Je pense y être un petit peu arrivé. J’ai surtout travaillé avec des mecs qui n’étaient que ça. Des types ordinaires avec des salaires de merde au service des citoyens.
Des types qui continuent aujourd’hui à faire leur job dans des conditions lamentables. Et qui se heurtent à une horde de petits marquis qui hurlent à la mort du fond de leurs appartements bourgeois des arrondissements les plus huppés de la capitale. Qui se permettent de juger. De condamner. Sans savoir. Qui ne connaissent rien à la violence, à l’odeur du sang et de la mort. Qui n’ont jamais vu un flic pleurer devant le cadavre d’un enfant de quatre ans tué à coups de fer à repasser ou d’un nourrisson violé par son beau père et qui dégueule ses intestins par son anus. C’est aussi ça, un flic, mesdames et messieurs les artistes qui vomissaient ceux que vous acclamiez il y a encore quelque temps parce qu’ils avaient risqué ou donné leurs vies pour protéger vos vies de citoyens privilégiés du terrorisme.
Oui, il y a des flics qui ne méritent pas de pitié. Oui, il y a des flics qui se comportent parfois de façon pitoyable. Mais combien sont-ils ? Si peu, si vous saviez… Ceux là, méritent d’être jugés. Et durement. Les autres ne méritent pas l’amalgame. Ils ne méritent que notre reconnaissance. Et nos applaudissements…
Et moi, ceux là, je les aime…« 

Olivier Marchal, 61 ans, policier pendant 12 ans, est réalisateur, acteur et auteur de cinéma.

10 commentaires

  1. Bonjour,

    Je ne doute pas qu’Olivier MARCHAL fut un bon flic durant ses 12 ans. qu’il garde son idéologie. Il est vrai que la mentalité des citoyens hommes et femmes a beaucoup changé, pas du tout en bien, PLUS de valeur : Morale, Respect envers autrui quel qu’il soit, Républicaine, le Droit des enfants, des hommes et femmes sont bafoués, chacun pour soi et Dieu pour Tous.

    La pandémie n’a servi en rien pour améliorer, il fallait s’y attendre. Seul droit, ce qui gravite autour de l’ARGENT, le STATUT SOCIAL, que l’on a ou pas, la RECONNAISSANCE, en un mot : son EGO.

    Les Services Sociaux, la justice des Hommes, l’ordre, l’armée, la police, la mentalité sans aucune méchanceté, des FONCTIONNAIRES l’Etat dans l’état et le PUBLIC dans tout cela, l’on en tient compte?
    la ségrégation existe à partir des DROITS SOCIAUX : Plusieurs Régimes de santé, retraite, du travail etc….Un seul se devrait exister ; il n’y a qu’une France avec une seule vitesse, nous ne pouvons plus nous permettre tout ceci. Les Elus tout à revoir, ils nous baratinent avant les Elections, ensuite ils nous oublient, sauf leurs AVANTAGES au dépend du PEUPLE, l’IDEOLOGIE n’existe plus, au vu des nombreuses affaires douteuses de par les Elus qui se devraient ne pas dépasser les lignes blanches. Le racisme en tous points de vue, augmente à cause de tout ce que j’énumère ci-dessus.

  2. bravo monsieur Olivier bien écrit bien vrai nous sommes avec la police nous en avons besoin vraiment besoin ….. ils sont très patients surtout ! !!!vive la police francaise et merçi OLIVIER MARCHAL

    1. Tout à fait d’accord mais pourquoi autant d’autoritarisme, peu de pédagogie, et peu d’impartialité Mr MARCHAL ?
      On choisit pas sa famille mais on choisit son métier non ?
      Peut-être qu’il faudrait revoir le côté déontologique (servir/ protéger/se protéger) et le côté bandant du pouvoir entre les mains que procure cette profession je pense…
      Il y a des bons ! Il y a le reste je comprends que clamer les mérites pour les gens qui défendent leur nation, leur éthique, la loi, la justice soit proclamé haut et fort !
      Malheureusement c’est à cause du reste que la justice nationale est si mal vue…
      Peut-être adaptez vos éloges ?

      1. Ce n’est pas parce ce que certains membres des forces de l’ordre devient du droit Chemin que la justice nationale est si mal vue, cela elle ne le doit qu’à elle même ! Peut-être adapter vos remarques !

  3. Merci Olivier, moi qui me bat et m’engueule presque avec tout le monde sur ce et ces sujets. Je m’écarte, je n’en peux plus..Comme si j’étais seul contre tous à réfléchir et à expliquer…En vain, je ne comprends plus rien…Mais je ne dois pas baisser les bras, merci Olivier, c’est comme trouver un appui.

  4. Si tout le monde doit donner son avis, on a pas fini… Mon grand père a fait les deux guerres, on parle plus de lui…. Et tant mieux, mais qu’est ce qu’on s’en fout de son avis, même si je l’aime bien….

  5. Je suis horrifiée et soutiens ces forces de l’ordre
    Il serait plus utile que le gouvernement fasse le nécessaire pour réduire la racaille que de tacler la police Tout ça n’a que pour objectif de diviser les français et attiser la haine

  6. Merci Monsieur MARCHAL, la police fait un travail remarquable, elle sauve des vies, au détriment souvent de la leur.
    Lorsque qu’elle va dans les cités pour porter secours et ce fait luncher là c’est normal!!!!C’est quoi cette politique

  7. Les politiques tous mais tous des vendus a la finance. Ils laissent mourir peu à peu le pays..
    Tous ceux qui sont issus de l immigration doivent et je dis bien doivent s intégrer..la France on l aime ou on l a quitte…mais on impose pas ces coutumes etc toute la merde qui va avec…

Répondre à Thierry Xtz Annuler la réponse.