Un « associatif français » appelle à faire brûler les tombes des dessinateurs de Charlie Hebdo

La republication des caricatures du prophète mercredi 2 septembre 2020, juste avant le procès de l’attentat de Charlie, à la une du journal satirique, a provoquée la colère dans les milieux salafistes, dont le plus visible est sans doute le français Idriss Sihamedi, qui a déversé en réaction sa rage sur la tombe des membres de Charlie Hebdo tombés sous les balles des terroristes.

Le dirigeant de l’ONG musulmane Barakacity, tristement célèbre pour avoir célébré le fait de mourir en martyr ou de ne pas condamner les atrocités de l’Etat Islamique, en présence de Najat Vallaud-Belkacem sur le plateau de Canal +, entre autres, a écrit sur Facebook: « Qu’Allah maudisse Charlie et enflamme leurs tombes à la chaleur du soleil »

Un commentaire

Répondre à Vandewalle Annuler la réponse.