(Extrait) François-Xavier Bellamy : « Éducation : Il est temps de réagir, si nous ne voulons pas sombrer »

Selon l’enquête internationale TIMSS, les élèves français sont les plus mauvais en mathématiques d’Europe. François-Xavier Bellamy, professeur de philosophie et député au Parlement européen, déplore ce déclin de l’enseignement français.

Nous apprenons cette semaine que la France arrive désormais à la dernière place parmi les pays européens pour l’apprentissage des mathématiques. La dernière. Et ce n’est qu’un indice de la situation dans les autres disciplines… Si nous avions encore un peu de lucidité sur l’ordre de priorité des urgences dans notre pays, ce résultat de l’enquête internationale TIMMS, publiée mardi, devrait occuper la totalité de l’attention des médias et de l’opinion publique. Mais non… À peine quelques titres noyés dans les priorités du moment, très loin derrière le covid qui menace nos réveillons et l’annonce par le gouvernement d’un grand «Beauvau de la sécurité»…


Dernier de la classe

À ce rythme-là, nous avons surtout devant nous bien des «Grenelle du déclin», des «Ségur de l’impasse» ou des «États généraux de l’effondrement» : si la France ne se remet pas d’urgence à transmettre à ses enfants les savoirs fondamentaux indispensables à leur avenir, la seule ambition des prochains gouvernements sera d’administrer un déclassement aussi concerté, paisible et convivial que possible.
Après tout, notre pays a connu des généraux qui excellaient dans l’art d’organiser la retraite : ce n’est pas rien que de savoir se replier en bon ordre, de sombrer tout en veillant à la bonne application des protocoles. Gérer la débâcle : c’est le but que semble avoir choisi le ministère de l’Éducation nationale. Emblématique de l’impuissance de l’action publique aujourd’hui, il est devenu plus qu’aucun autre le ministère de l’étrange défaite, dans l’ambiance de délitement tranquille et de mensonge généralisé qui a fini par nous conduire à cette dernière place aujourd’hui. Lire la suite.

Laisser un commentaire