« Toutes les deux minutes, une plainte est déposée à la police pour une violence gratuite »

Le récent drame du conducteur de bus de Bayonne est l’exemple parfait d’une violence gratuite. Une agression mortelle pour un contrôle d’un ticket, d’un masque. Est-ce seulement imaginable? C’est pourtant ce qui s’est passé ce dimanche soir devant l’arrêt de bus « Balichon » où une marche blanche eu lieu hier soir en soutien à la famille de Véronique et de ses deux filles. Quelle est la genèse de ces violences? Le pédopsychiatre, Maurice Berger, explique dans son livre « De la violence gratuite » (L’Artilleur, 2019) quels sont les facteurs qui aboutissent très tôt à cette violence sans aucun but.

Lire la suite

En France, on tue autrui pour de moins en moins de choses

Plus de 120 agressions à l’arme blanche ont lieu chaque jour en France, dont des actes terroristes, selon l’enquête «Cadre de vie et sécurité» de l’Insee entre 2015 et 2017.
Pire, nous allons le voir dans un instant, selon la bible statistique de la police et de la gendarmerie, « état 4001 », à laquelle Le Figaro a eu accès, les chiffres de la violence quotidienne dont les médias ne rendent pas compte forcément produit quelques autres chiffres encore plus édifiants.


Lire la suite

Pendant que Macron blablate, Dijon brûle

Il aura fallu 4 jours de violences ininterrompues pour que la ville de Dijon obtienne enfin les renforts policiers (CRS, brigade anticriminalité, RAID) qui permettent de rétablir l’ordre dans un de ces quartiers difficiles. Il s’agit de celui des grésilles, plaque tournante de la drogue, dans lequel on a assisté à des scènes de guérillas urbaines authentiquement stupéfiantes. Interrogé ce matin sur RTL, François Molins, procureur Général auprès de la Cour de Cassation, a assuré n’avoir «jamais vu une telle intensité de violence».

Lire la suite

Violences conjugales: quand le gouvernement ne protège pas les femmes

La député LR Aurélien Pradié et les associations de lutte contre la violence contre les femmes sont en colère : en effet le gouvernement vient de signer, le 27 mai 2020, un décret qui défait complètement l’esprit du texte pour l’éloignement du conjoint violent voté à l’unanimité de l’Assemblée Nationale l’hiver dernier.
A la tribune, l’élu du Lot qui a porté ce texte déclare: « Madame la ministre, j’ai honte.(…)  « Je vous demande solennellement de retirer sur le champ ce décret »

Lire la suite

Un policier de Mantes-la-Jolie témoigne de son ras-le-bol sur RMC

Ce policier exprime avec émotion au micro d’Eric Brunet son ras-le-bol vis-à-vis des agressions quotidiennes desquels lui et ses collègues sont victimes. Et résume aisni la doctrine qu’on leur impose:

« Être policier c’est être agressé sans faire de mal à son agresseur ».

A Mantes-la-Jolie, les embuscades de pompiers et de policiers aux détours de feux de poubelles à coups de projectiles (jets de pierre) et de tirs de mortier de feux d’artifices ont rythmé tout le confinement mais pas seulement. Le fonctionnaire de 43 ans revient aussi sur le suicide de ses collègues (NDLR: l’année dernière, 59 policiers se sont suicidés):

« L’humiliation dans ce métier, c’est au quotidien »

> Lire aussi notre article sur les violences dans les Yvelines

Les policiers, premières victimes du confinement

Le confinement a été respecté par les français, se félicite-t-on dans les hautes sphères… Oui, mais, à y regarder de plus près, comme nous avons tenté de le faire le mois dernier, dans les quartiers, la réalité est beaucoup moins réjouissante. D’après une enquête du Figaro, pendant la période du confinement, la violence (qu’elle soit intra-familale ou sur la voie publique) est repartie nettement à la hausse.

Lire la suite