Interrogé sur le cumul de son salaire et de sa retraite, Pierre Moscovici raccroche au nez des journalistes!

Pierre Moscovici a été nommé Premier président de la Cour des comptes par le Président de la République, Emmanuel Macron, lors du conseil des ministres du 3 juin 2020. Sur le plan financier, il ne devrait pas trop s’en faire, il percevra 14 500 euros net par mois. Quel est le prix d’un costume Monsieur Moscovici?

De plus, grâce au décret du 28 février 2020 indiquant qu’aucun système de plafonnement emploi-retraite n’est prévu pour le Premier Président de la Cour des Comptes, il pourrait également percevoir au titre d’ex-commissaire Européeen aux Affaires Economiques et Financières, une indemité transitoire qui atteint 40 à 65% du traitement de base des commissaires européens, qui est lui-même fixé à 20 832 euros brut par mois soit une indemnité comprise entre 8 500 et 13 000 euros bruts par mois. Son mandat s’étant achevé en novembre 2019, cette somme sera perçue jusqu’au 30 novembre 2021 au maximum.

Heureusement, la commission avait prévu un système de plafonnement en cas de nouvelle activité, de sorte que les ex-commissaires perçoivent au maximum 20.832 de revenus brut par mois, indemnité transitoire et salaires “annexes” additionnés. Ouf!

Son prédécesseur, Didier Migaud, nommé en 2010, avait décidé de ne pas cumuler sa rémunération avec la pension d’ancien député lorsqu’il était en droit d’en bénéficier à l’âge de 62 ans. Il dirige aujourd’hui la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP)

Depuis septembre 2019, il perçoit 3 000 euros net/mois, somme correspondant aux annuités de ses mandats à l’Assemblée Nationale.

Et, il percevra :
à 63 ans révolus : sa retraite d’ancien député Européen (député de 1994 à 1997, puis entre 2004 et 2007)
à 66 ans : sa pension complète d’ex-membre de la commission européenne

Interrogé à deux reprises par Capital sur son éventuel cumul de revenus, Pierre Moscovici répond :

avoir “d’autres priorités” et être “totalement concentré sur sa prise de fonction” (…) “Il va de soi que je regarderai ces questions”…

René Dosière. Président de l’Observatoire de l’éthique publique, estime que « durant son activité, la rémunération du Premier président de la Cour des comptes devrait être exclusive de tout cumul avec des pensions, publiques ou privées. Cette disposition devrait figurer dans une loi organique. Je vais suggérer aux parlementaires de l’Observatoire de formuler une proposition de loi en ce sens »

Normalement, Monsieur Moscovici devrait pouvoir renouveler sa garde robe!

Un commentaire

Laisser un commentaire