Pendant que Macron blablate, Dijon brûle

Il aura fallu 4 jours de violences ininterrompues pour que la ville de Dijon obtienne enfin les renforts policiers (CRS, brigade anticriminalité, RAID) qui permettent de rétablir l’ordre dans un de ces quartiers difficiles. Il s’agit de celui des grésilles, plaque tournante de la drogue, dans lequel on a assisté à des scènes de guérillas urbaines authentiquement stupéfiantes. Interrogé ce matin sur RTL, François Molins, procureur Général auprès de la Cour de Cassation, a assuré n’avoir «jamais vu une telle intensité de violence».

Lire la suite

Val-d’Oise: une sénatrice LR cloîtrée chez elle: la racaille la menace à son domicile et la police n’intervient pas!

Quartier Les Raguenets à Saint-Gratien: le terrain de foot synthétique détruit par la ville pour éviter les tournois clandestins

La sénatrice du Val d’Oise LR, Jacqueline Eustache-Brinio, dénonce «l’impunité permanente» de certains jeunes en France. Depuis l’annonce le 29 mai 2020 de la suppression d’un terrain de foot synthétique au pied d’immeubles d’un quartier populaire de Saint Gratien, elle est la cible d’intimidations de la part d’une quarantaine de jeunes. Cette décision municipale fut prise pour éviter les « tournois clandestins » avec des centaines de joueurs qui « s’approprient l’espace public »

Lire la suite

Les policiers, premières victimes du confinement

Le confinement a été respecté par les français, se félicite-t-on dans les hautes sphères… Oui, mais, à y regarder de plus près, comme nous avons tenté de le faire le mois dernier, dans les quartiers, la réalité est beaucoup moins réjouissante. D’après une enquête du Figaro, pendant la période du confinement, la violence (qu’elle soit intra-familale ou sur la voie publique) est repartie nettement à la hausse.

Lire la suite

Déconfinement en banlieues : deux poids, deux mesures?

Alors que le gouvernement prépare un déconfinement sous caution pour le pays, dans les banlieues françaises, pour certains, le déconfinement est déjà de l’histoire ancienne. Dans la majorité des médias, depuis le 17 mars 2020, les articles «rose bonbon» se multiplient aux couleurs de l’égalité de tous les français face au confinement.

Mais, très vite, une série de déclarations gouvernementales traduit une réalité toute autre, attestée par de nombreuses vidéos, parfois remises en question. Des élus et un intellectuel de gauche sont montés au créneau pour mettre en évidence ce travestissement de la vérité au nom de principes égalitaristes qui fleurent bon la démagogie.

Lire la suite

Yvelines: en plein confinement, des policiers visés par des jeunes des cités

Dans les Yvelines comme un peu pourtant en banlieue parisienne, tous les prétextes sont bons pour provoquer les forces de l’ordre pour une minorité nuisible de jeunes écervelés. Non contents de ne pas respecter le confinement, ou de circuler sur des motos dans des rodéos effrénés, ces individus font aussi de sérieux dégâts sur nos officiers. Que ce soit à Trappes ou encore aux Mureaux, chaque nuit apporte son quotidien de dégradations.

Lire la suite