La chute de la carrière politique du drôle de Zigh de l’équipe du maire de Saint-Ouen

Jeudi 2 juillet, Le Parisien nous apprenait que Zakaria Zigh, 19 ans, futur conseiller municipal socialiste de Saint-Ouen, été interpellé par la police alors qu’il circulait sur un scooter volé, dans les rues de Saint-Ouen. A son actif: délit de fuite et diverses infractions routières, avant d’être rattrapé par la BAC. Dans la foulée, il a été relâché depuis et « fait l’objet d’un rappel à la loi », d’après le parquet de Bobigny.


Le nouveau maire socialiste, Karim Bouamrane, avait aussitôt réagi :

« Je suis pleinement attaché à l’intégrité et à la probité de mon équipe. Je le convoquerai au plus vite pour qu’il puisse s’expliquer et je prendrai les mesures qui s’imposent afin que cet acte répréhensible ne jette pas l’opprobre sur une équipe qui s’est comportée de façon exemplaire pendant la campagne ».

Deux jours plus tard, le jour même du Conseil municipal d’installation à Saint-Ouen, la police interpellait le même Zakaria Zigh en train de se rouler un joint et en possession de 50 grammes de cannabis sous le pont Alexandre III à Paris.

Zakaria Zigh n’aura jamais la chance de devenir secrétaire de séance, et sa carrière politique aura ressemblé davantage à la trajectoire ordinaire d’une racaille que d’un glorieux modèle pour la jeunesse.

Laisser un commentaire