Blanche Gardin: « Les féministes radicales veulent sauver les femmes »,… c’est de l’humour!

Quelques semaines après Mazarine Pingeot, c’est l’humoriste Blanche Gardin qui dénonce aujourd’hui, dans le Journal du Dimanche, le mouvement des féministes radicales qui à ses yeux dessert la véritable cause féminine.


Une humoriste hors cadres

Depuis ses débuts au Jamel Comedy Club, l’ascension de Blanche Gardin a été fulgurante, et bien évidemment depuis ses deux victoires successives aux Molières en 2018 et 2019. Dorénavant, tous ses spectacles se vendent en quelques heures sans aucun plan marketing ni publicité, le bouche à oreilles suffit à lui seul.
Cette humoriste féministe dont rien ne prédestinait à devenir une one-woman show reconnue, à su mettre à profit son profil atypique, en décalage avec les humoristes actuelles et c’est aujourd’hui sa force. En effet, cette écorchée vive nous dévoile en presque tête à tête les questions existentielles auxquelles nous sommes tous confrontés et c’est pour cette raison que l’on se sent proche d’elle.

On se souviendra de sa fameuse phrase lors de la 30ème Cérémonie des Molières, en décalage bien évidemment, et comme chacun sait, il y a toujours une part de vérité dans l’humour.

« Est-ce que nous, on a encore le droit de coucher pour avoir les rôles ? Parce que si on n’a plus le droit, il faudra… apprendre des textes, passer des castings, et on n’a pas le temps, franchement…« 

Blanche Gardin

Contre la guerre des sexes

Ce nouveau féminisme qui surgit depuis quelques années ne correspond pas à son idéologie personnelle, ce féminisme dévie de sa cause originelle et pourrait même avoir l’effet inverse :

« Je ne me reconnais pas dans le discours de certaines militantes dites radicales que je trouve polarisé, binaire et manichéen (…) Je ne suis pas pour la guerre des sexes, traiter tous les hommes de machos et accuser la justice de ne jamais condamner les violeurs. Tout ça est faux (…) Je suis pour la vérité, soutenir les femmes qui souffrent, sans pour autant se victimiser ».

Blanche Gardin

Blanche Gardin veut distinguer le féministe traditionnel qui permet une égalité réelle entre les hommes et les femmes notamment en matière de salaire et le nouveau féminisme radical qui veut nier ostensiblement les différences entre les hommes et les femmes jusqu’à ignorer la différence des êtres.

Blanche Gardin souhaite simplement être libre de penser, de parler, de critiquer, de rire mais ne pas être l’instrument de militantes, ce serait le comble.

Laisser un commentaire