Deux frères agressent un chauffeur de la RATP en Seine-saint-denis, et ressortent libres du tribunal

Encore un bel exemple d’alternative à la prison professée par la majorité LREM depuis les début du quinquennat Macron (d’abord avec Nicole Belloubet, maintenant avec Eric Dupont-Moretti. Voilà deux jeunes qui n’auront pas (encore) la « culture de la taule » pour reprendre l’expression du ministre. En effet, ces deux frères de 21 et 28 ans, reconnus coupable de violences volontaires en réunion sur un fonctionnaire en service, ont écopé de prison avec sursis et sont sortis libres du tribunal de Bobigny, contrairement aux réquisitions du procureur.

L’agression d’un chauffeur du bus de la ligne 133, a eu lieu à Dugny en Seine-Saint-Denis, le mardi 25 juillet 2020 vers 19h20. Comme vous en jugerez ci-dessous si vous ne la connaissez pas encore, la vidéo captée par une jeune fille à proximité est particulièrement éloquente.

A son origine, venu pour intervenir sur un différend sur la chaussée, le chauffeur, en chemise blanche, entouré d’un groupe de jeunes surexcités, se fait tirer les cheveux par un individu derrière lui, ce qui le projette au sol avant qu’il ne se voit asséner un coup de pied. Le médecin de la RATP lui a prescrit deux jours d’Interruption temporaire de travail (ITT), ainsi qu’une assistance psychologique en vue de reprendre le travail. Enfin, une plainte avait été déposée le soir même.

Deux jours plus tard, la police de La Courneuve plaçait en garde en vue trois individus suspectés d’avoir commis cette agression. Ce sont donc deux frères, sans antécédents, qui ont été présenté à la Justice, et ont écopés respectivement de 6 et 7 mois de prison avec sursis, et 6 et 7 mois aménageables, donc sans mandat de dépôt, en attente de suites judiciaires.
L’année d’emprisonnement avec mandat de dépôt requise par le procureur ne fut pas suivie. Un jugement d’une « extrême sévérité » selon l’avocat des condamnés, qui parle de « réquisitions politico-médiatiques ».
On peut avoir le « sentiment sécurisée » que Dupont-Moretti sera certainement d’accord…

Un commentaire

Laisser un commentaire