Les propositions des français contre l’insécurité vont à l’encontre de l’idéologie de Dupond-moretti

La lutte contre l’insécurité (et non seulement contre le sentiment d’insécurité, n’en déplaise à notre actuel ministre de la Justice) est l’un des trois thèmes les plus importants aux yeux des des français en cette rentrée, avec la santé et le Covid, mais devant le chômage, selon un sondage Ifop-fiducial pour Cnews réalisé les 25 et 27 août 2020. Interrogé sur les remèdes qu’ils préconisent pour lutter contre ce phénomène, les français, notamment ceux qui sont de droite, placent trois mesures largement en tête :

  1. Pour 50% des français interrogés il faudrait l’application systématique des peines de prison prononcées (et non des aménagements comme les circulaires des ministres de la Justice de Macron les encouragent, jugeant que la prison n’est pas une solution à la délinquance, et qu’il y a une « culture de la taule »).
  2. Avec 47% d’avis favorables, on retrouve l’expulsion des délinquants étrangers vers leur pays d’origine, à la fin de leur peine (voir la pétition sur ce sujet).
  3. Enfin avec 46% des gens interrogés, vient la suppression des aides et allocations sociales pour les familles de mineurs délinquants multirécidivistes.

Autres mesures sécuritaires évoqués par les français, plus œcuménique entre les gauche et la droite: renforcer les effectifs opérationnels de la police (à 36%), et juste dessous rétablir un service militaire obligatoire (qui a été supprimé en 2002).

Laisser un commentaire