(Extrait) Covid-19 : et si les consignes devenaient enfin simples et souples ?

Par Jean-Paul Laplace, Docteur en Physiologie animale, Docteur es Sciences en Physiologie de la Nutrition et Directeur de recherche honoraire à l’INRA. Il est Académie Vétérinaire de France et de l’Académie nationale de Médecine.

Une tolérance raisonnable est nécessaire dans bien des cas que la loi ne saurait énumérer a priori : il faut donc laisser à chacun la faculté d’exercer sa liberté de manière responsable. Nous attendons toujours le chef d’orchestre qui donnera le ton de manière univoque, pour tous et en tous lieux. Cependant, le principe de la loi est une chose mais le détail de sa mise en œuvre nécessite souplesse et tolérance pour que chacun se l’approprie. Plongez un bâton dans une fourmilière et observez : ce petit monde ordonné devient en un instant le siège d’une activité fébrile de tous les membres de la fourmilière, quel que soit leur rang ou leur fonction.

Il en va de même chez les humains. L’annonce d’une pandémie a déclenché une activité fébrile dans toute la classe politique, chacun s’efforçant d’apporter sa contribution et ses propositions. Les discours des membres du gouvernement et des divers représentants de l’État, désireux de montrer leur investissement, ont une caractéristique commune : ils sont trop longs, répétitifs, parfois verbeux, laborieux, au risque d’endormir l’attention et de devenir contre-productifs. Lire l’article complet.

Laisser un commentaire