(Vidéo) Interview de Jean-Pierre Obin sur l’effondrement de la laïcité à l’école

L’ancien inspecteur de l’Education nationale, Jean-Pierre Obin, parle au micro d’André Bercoff sur Sud Radio de son livre Comment on a laissé l’Islamisme pénétrer l’école (éditions Hermann), qui faut suite au rapport Obin Les signes et manifestations d’appartenance religieuse dans les établissements scolaires (le lire en ligne) de 2004.

« On hérite de ce traumatisme de la guerre scolaire, l’expulsion des prêtres et des religieuses des établissements scolaires. La dernière bataille a été perdue. La bataille de 1984 [NDLR: de l’école libre] a été la défaite en rase campagne pour le camp laïque. Ce camp laïque ne s’est pas relevé. »

Jean-Pierre Obin, sur Sud Radio, 14/09/2020

Comment l’école peut-elle lutter contre l’islamisme dans des quartiers ghetto?

Il a vu émerger, en tant qu’Inspecteur Général, des signes de radicalisation dès le début des années 90, avec la première Guerre du Golfe. Concernant l’antisémitisme musulman y compris dans les petites classes, il remonterait à très loin.

« J’ai eu un entretien avec Jean-Paul Chiche, un chef d’établissement de Lyon, le collège de Zone d’Education Prioritaire (ZEP) Longchambon, et il m’a dit: « Mes deux derniers élèves juifs sont partis cette semaine. On était en 1996 ». Je n’avais jamais entendu parler de ça. Je suis tombé des nues. »

Jean-Pierre Obin, op cit.

Une aggravation « très inquiétante »

Les choses se sont aggravées depuis 2004, et elles sont aussi mieux connues par les études. D’après une étude du CNRS en 2018, chez les collégiens musulmans, seuls 6% d’entre eux prenne pour valide la théorie de l’évolution de Charles Darwin, ce qui est sans commune mesure avec les pourcentages de tous les autres groupes de collégiens interrogés, croyants ou non.

« Aujourd’hui, 37% des atteintes à la laïcité [NDLR: parents et enfants confondus] rapportés à la direction de l’Education Nationale le sont à l’école primaire« 

Jean-Pierre Obin, op cit.

Selon un rapport que 4 Inspecteurs Généraux de l’Education Nationale ont remis au ministre de Jean-Michel Blanquer en 2019, « Les personnels de l’Education Nationale, les enseignants au premier chef, ne savent même pas concrètement, pratiquement, simplement, ce que c’est que la Laïcité. Comment peuvent-ils la défendre, alors que chacun a son opinion sur la question? »

Laisser un commentaire