À quand l’obligation de vérifier l’âge des bénéficiaires de l’aide sociale à l’enfance?

Depuis trois ans qu’il est venu en France illégalement, le terroriste pakistanais Zaheer Hassan Mahmood, 25 ans, qui a attaqué de innocents dans la rue où étaient anciennement les locaux de Charlie Hebdo profite en toute impunité l’argent des français.
Celui qui se faisait appeler Hassan A. avant son interpellation, avait pu, via un interprète de langue ourdoue, de refuser un test de majorité osseuse (une simple radio, mais qui a une marge d’erreur de 2 ou 3 ans), « suggéré » par le Département du Val d’Oise, et repoussé par un juge en s’appuyant sur une Loi votée en 2016, pour lui opposer le fait qu’il n’était pas mineur. Dans son téléphone, une photographie de sa vraie pièce d’identité a permis, après son crime, de lever les doutes (Le Monde).

Une technique bien connue des passeurs et des ONG qui facilite le passage des migrants en Europe. L’aide sociale à l’enfance réservée aux mineurs non-accompagnés coûte aux contribuables de l’ordre de 900€ par mois.

En France, depuis l’année, on a dénombré 40.000 mineurs non accompagnés. Ce chiffre devrait encore grimper avec de nouvelles arrivées sur le territoire.

Laisser un commentaire