Le député Aurélien Pradié menacé de mort pour avoir opposé l’apprentissage du français à celui de l’arabe

Il ne fait pas bon avoir une opinion contraire à celle de l’islamiquement correct dans notre patrie. On vient d’en voir une nouvelle illustration le week-end dernier après la campagne de haine lancée en ligne contre le député du Lot et secrétaire général des Républicains Aurélien Pradié, 34 ans, qui avait tweeté le message suivant contre le renforcement des cours d’arabe à l’école annoncé par Emmanuel Macron dans son discours sur les séparatismes (NB: depuis il faut parler de discours sur la laïcité, pour ne pas stigmatiser une communauté):

« Lier la question du séparatisme à la langue, c’est dégrader la langue arabe. Ceux qui prétendent l’aimer devraient être scandalisés car elle est instrumentalisée à des fins communautaristes, c’est une façon de dire à de jeunes enfants d’origine arabe qu’on va leur faire apprendre l’arabe comme s’ils ne méritaient pas d’apprendre autre chose comme le Français. »

Aurélien Pradié, député LR du Lot, cité par La dépêche du Midi, 06/10/2020

Des menaces multiples

Suite à ces messages, pourtant argumentés, l’élu a fait état de menaces sur les réseaux sociaux:

 « J’ai reçu des commentaires extrêmement violents, des menaces physiques, mais je ne préfère pas tout lire (…) Je vois à quel point les réseaux sociaux sont des lieux d’excitation et ça me terrifie, il y a une forme de bien-pensance insupportable, je me suis intéressé à l’arabe il y a plusieurs années, je n’ai pas de leçon à recevoir. À force de ne pas dire les choses on nourrit les extrémismes. »

Aurélien Pradié, député LR du Lot, op. cit

Le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin avait indiqué au JDD le 4 octobre 2020: « Nous avons besoin de jeunes Français qui parlent l’arabe [c’est] un moyen de réduire le pouvoir des religieux ». Cherchons à poursuivre la dialectique du ministre.
De combien d’heures d’arabe un jeune français a-t-il besoin de pouvoir argumenter face à des religieux fanatiques qui se fondent sur un texte sacré et des paroles du Prophète? Et de quelle langue arabe parle-t-on exactement? (Sur ce thème voir le débat Zemmour/Jack Lang)


La charge de Luc Ferry

De son côté, ce matin, l’ancien ministre de l’Éducation Nationale de Jacques Chirac Luc Ferry, interviewé sur CNews, a parlé d’une mesure idiote, ridicule prise par des gens qui ne connaissent rien à l’école et qui va orienter les jeunes vers les écoles coraniques ou confessionnelles qui agiront à leur guise, et pourront toujours crier à l’islamophobie, comme elles en ont pris l’habitude. Son intervention ci-dessous:

3 commentaires

  1. DE TOUT COEUR AVEC VOUS MR.PRADIE. VOUS DEFENDER VOTRE PAYS C,EST TOUT EN VOTRE HONNEUR PAS COMME CES GAUCHIASSES QUI VENDENT NOTRE FRANCE ,,,VIVEMENT LE CHANGEMENT ,,,

  2. Courage Monsieur Pradié, si les députés laissent faire cela, la France qui est déjà tombée bien bas sera à leur mains !!! Nous les accueillons ils s’adaptent, sinon la porte est grande ouverte !!!!

Laisser un commentaire