À Toulouse les bars ont rouverts malgré une interdiction 4 jours plus tôt!

En Haute Garonne, il y a de quoi en perdre son latin. Le 12 octobre 2020, un arrêté préfectoral a ordonné la fermeture des bars et le durcissement des mesures barrières dans les restaurants pour 15 jours : du 13 au 27 octobre. Les cafetiers et restaurateurs (vingt-neuf sociétés exploitantes de débits de boissons) ont alors saisi le Tribunal Administratif (TA) de Toulouse le 15 octobre car ils avaient l’impression d’être pris pour des bouc émissaires.
Résultat : le TA de Toulouse permet la rouverture des bars au motif qu »aucun foyer de contamination n’avait été relevé dans ces établissements« . Ainsi, le juge des référés a considéré qu’il n’était pas démontré qu’une « fermeture totale était nécessaire, adaptée et proportionnée au but poursuivi de lutte contre la propagation du covid-19 ».

Les bars ont donc rouverts depuis hier (16/10/2020) avec l’obligation de fermer à 21H00 pour respecter le couvre feu.

Le Tribunal rappelle « que saisi d’une atteinte grave, dans un délai de 48 heures, il peut prononcer toutes mesures nécessaires à la sauvegarde de la liberté en cause ».

La ville de Toulouse pourrait faire figure d’exemple pour montrer l’inadaptation de cette fermeture totale des bars!

Laisser un commentaire