(Extrait) Le progressisme n’en a plus pour longtemps…

Du progressisme au nihilisme

Le camp des progressistes perd de plus en plus du terrain. L’aveuglement et le mutisme devant les maux français n’ont que trop duré. Les errements actuels de l’idéologie dominante pourraient fournir chaque jour de nouveaux «progressistes repentis» aux rangs adverses. Si la droite cesse de se recroqueviller sur elle-même!


La France n’a jamais été aussi riche. Pourtant, le malaise est là, palpable partout pour peu que l’on ouvre les yeux. Chinois et Russes nous regardent avec effroi tant ils perçoivent notre désarroi et notre impuissance. Ils n’hésitent plus à pointer du doigt les contradictions de l’idéologie qui nous domine. Le monde ne partage plus les utopies françaises: le projet d’une société multiculturelle et d’une civilisation des minorités ne fait rêver personne au-delà de nos frontières. Et si nous étions face au premier grand revers de la gauche, ce système de pensée qui gouverne la France depuis trente ans sans interruption ? Lire l’article sur Causeur.

Laisser un commentaire