À Angers, un imam salafiste a « omis » de déclarer 150.000 euros

Mardi, un imam salafiste et son ex-compagne ont été interpellé à Angers et conduit dans les locaux de la Police Judiciaire. Non pas pour apologie d’actes de terrorisme, non, mais pour « escroquerie » et « fausses déclarations » envers… le Trésor Public. En effet, il lui est reproché d’avoir touché, entre 2015 et 2018 environ 40.000 euros d’allocations sociales, tout en percevant un salaire de 3.000 euros sur cette même période versé par l’Ambassade d’Arabie saoudite en France.

L’ensemble de ces rémunérations pour un travail qui n’a pas, à cette heure, de réalité, s’élevant à 150.000 euros, a été caché à l’administration. Auparavant imam d’Allonnnes, à côté du Mans, de nationalité française, l’homme a déménagé à Angers il y a 5 ans. Il fait l’objet d’un suivi des services de renseignements pour radicalisation, comme environ 20.000 autres individus en France (chiffres de 2018).
La femme, de son côté, a été remise en liberté. Au rythme où va notre pauvre pays, un peu plus et l’imam bénéficiait de la protection diplomatique !

Laisser un commentaire