L’afghan fiché « islamiste radical » agresse des policiers, et quelques jours plus tard, on l’arrête dans Lyon avec une lame de 30 centimètres

  • Sujets dans cet article:
  • Lyon

Au coeur de Lyon, vers 11h30, un homme afghan de 26 ans brandit un couteau avec une lame de 30 centimètres (selon le maire du 2ème arrondissement de Lyon Pierre Oliver, cité par l’AFP) en se dirigeant vers un arrêt de tramway, proche de la Place Carnot. Le même genre de couteau qui a servi à égorger 3 fidèles dans la basilique de l’Assomption de Nice. Il a été maitrisé sans difficulté avant de pouvoir faire du mal par plusieurs policiers à hauteur de Perrache.

L’homme était déjà fiché comme suivi par le renseignement, ce que consent à dire France Info et le Progrès, qui préfère parler d’un « déséquilibré » qui souffre de problèmes psychiatriques. D’après le Figaro, il était tout de même «islamiste radical». Aux moment des faits, il est vêtu d’une djellaba et d’une veste de treillis. Interpellé, il dit avoir entendu « des voix » qui lui ordonnait de tuer.


Il avait agressé des policiers quelques jours plus tôt

La semaine dernière, selon France Info, il aurait tenté de blesser des policiers devant la préfecture du Rhône. On ne lui a pas accordé de titre de séjour et ça l’a mis en colère, cet homme, vous comprenez? L’interner, mais vous n’y pensez pas? Rappelons que « L’internement porte atteinte à d’autres droits fondamentaux ». Bref, il a du sursis, et hop! Circulez, mon bon monsieur.

Et puis voilà quelques jours plus tard, cet afghan se retrouve dans la rue avec son couteau et se fait arrêter (NDLR: à l’endroit où une bombe, qui avait fait 16 blessés, avait été déposée par un autre islamiste, le 24 mai 2019).
Pour l’instant, l’enquête de la Police Judiciaire est déclenchée pour port d’arme prohibé et menaces avec arme et le caractère terroriste de cet « incident sérieux » n’est pas adopté.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

1 COMMENTAIRE

  1. Je serais extrêmement heureux ainsi que ma famille et mes amis, d’être égorgé par un déséquilibré plutôt que par un terroriste et surtout de savoir qu’il était connu de la police !!!

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 007 900 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :