La direction du Lycée Léon-Blum du Creusot présente l’hommage à Samuel Paty comme « facultatif » avant de se raviser

Le « pas de vague » vitupéré par Jean-Michel Blanquer commence déjà à se briser contre le mur de la soumission. Ainsi, le proviseur du Lycée Léon-Blum du Creusot (en Saône-et-Loire) Marc Aubert est sous le feu des critiques depuis vendredi. Il a fait parvenir à tous les responsables de son établissement le mail suivant que nous reproduisons tel quel pour que chacun se fasse son avis (le contour bleu a été ajouté a posteriori).

 « Une minute de silence se tiendra à 11 heures dans la grande cour : les élèves ne souhaitant pas s’y associer pourront prendre un temps de pause dans la cours haute vers les ateliers avant le retour en classe. » 

Extrait du mail de la direction du lycée Léon-Blum du Creusot

Obligé de s’expliquer hier dans les colonnes du Journal de Saône-et-Loire après avoir dû envoyer un correctif, Marc Aubert tente d’expliquer l’inexplicable:

 « J’étais initialement parti sur le mode de 2015 en priorisant la sérénité et la sincérité des participants pour éviter les troubles. »

Marc Aubert, dans le Journal de Saône-et-Loire, le 31/10/2020

(Image d’illustration: capture d’écran d’un reportage de France 3 Bourgogne-Franche-Comté en juin 2018)

Laisser un commentaire