Une députée censurée par twitter pour avoir rapppelé d’un terroriste qu’il était un « migrant »

Le 29 octobre 2020, la députée dans la 6e circonscription de l’Hérault Emmanuelle Ménard postait un tweet pour réagir à l’attentat de Nice qui a couté la vie à trois de nos concitoyens. Le réseau social, pour qui cette vérité était certainement insupportable, ont, par le biais de leur modérateurs, bloqué le compte de l’élu au nom d’une soi-disante « lutte contre la haine ». Voici le tweet que nous choisissons de partager, au nom de la liberté d’expression:

Emmanuelle Ménard a réagit sur Twitter : Après avoir été suspendue 15 mois pour une plaisanterie sur Greta Thunberg, j’ai de nouveau fait l’objet d’une suspension de mon compte par Twitter pour avoir dit que le terroriste de Nice était un migr…. Le monde qui vient ne respire pas la liberté !

Laisser un commentaire