Une trentaine de jeunes cagoulés font le siège d’un lycée nantais quelques heures avant l’hommage à Samuel Paty

Un « commando » d’une trentaine de personnes cagoulées a perturbé l’hommage à Samuel Paty dans un lycée Gaspard Monge La Chauvinière, à Nantes. Vers 9h45, des dizaines d’individus ont pris des barrières de chantier pour barrer la circulation, en fermant la route de l’accès au lycée. Ils ont lancés des projectiles, essentiellement des pierres en visant des adultes dans l’enceinte du lycée. Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer.

La police, arrivée peu de temps après, n’a pu interpellé qu’un seul individu, un jeune de 18 ans « défavorablement connu des services de police », les autres fuyant comme une volée de moineaux. La police a fait la découverte de deux bouteilles d’acide et du liquide inflammable dans la zone occupée. Le rectorat, précise qu’un appel à bloquer les lycées avait quelque temps plus tôt circulé sur les réseaux sociaux, et évoque des incidents « très graves ».

Laisser un commentaire