Covid: L’hebdomadaire Die Zeit éreinte « l’Absurdistan Autoritaire » de la France avec des résultats « catastrophiques »

Hier Jeudi, en Allemagne, les lecteurs du grand hebdomadaire de gauche « Die Zeit » ont découvert un tableau implacable – et à certains égards, drôle à pleurer – de l’absurdité de la politique sanitaire de son voisin français. Cet article de fond, intitulé « Un aburdistan autoritaire* », rédigé par Annika Joeres, n’épargne pas un seul aspect du second confinement et de cette deuxième vague pour laquelle Emmanuel Macron, juché sur son jet-ski cet été, était « prêt », tel qu’il l’affirmait le 14 juillet.

Les français ne sont pas dupes de cette impréparation, en réalité, puisque «la confiance de la population [dans les mesures contre le Covid] est la plus basse en Europe» à l’heure ou l’on aborde la troisième semaine de reconfinement. Comme le confirme le journal allemand:

« Le verrouillage de la France est si répressif que même les règles sensées tombent en discrédit. »

Die Zeit, 12/11/2020

Grotesques attestations

Les attestations que l’on signe soi-même pour quitter son domicile n’existent pas en Allemagne, ni d’ailleurs dans le reste de l’Europe. Pour contrôler ces fumeuses attestations, des moyens démesurés sont mis en œuvre par le ministère de l’Intérieur.

La journaliste Annika Joeres note avec malice qu’obliger les joggeurs à faire de la course à pied à un kilomètre de chez soi revient à concentrer ceux-ci dans les centre-ville (NDLR: à part Gérald Darmanin qui a une curieuse « dérogation » dans « sa » ville de Tourcoing).

Et comment ne pas parler de ce médecin, le docteur Barucq, que la Police a verbalisé pour avoir prescrit à des personnes âgées souffrant des articulations des bains de mer?

« La femme de 93 ans avait le droit de s’asseoir sur la plage pendant cette période de confinement, mais pas celui de nager dans l’eau« .

Die Zeit, 12/11/2020

« Dans quel État vivons-nous, où les seniors qui nagent doivent sortir de l’eau sous escorte policière? »

Docteur Guillaume Barucq, médecin à Biarritz

En Allemagne, contrairement à la France où l’on repousse encore la réouverture des commerces (sauf les bas et restaurants) d’encore 16 jours au moins, la plupart des commerces qui remplisse ce critère d’une jauge d’une personne pour 10 mètres carrés, accueillent toujours leurs clients. Aucune coordination avec le Préfet n’est possible pour les maires.

« Dans les supermarchés, les employés sortent les jouets de derrière les barrières: les jeux de construction et les poupées peuvent être achetés sur Internet puis récupérés à la caisse. »

Die Zeit, 12/11/2020

Quasi-monarchie

Les décisions prises en Conseil de Défense par un Président complètement affranchi du contrôle parlementaire font, selon l’hebdomadaire, ressembler la France à une « quasi-monarchie », selon Die Zeit.

« La politique de Macron est quasi monarchique. Des décisions aux lourdes conséquences sont adoptées par un conseil de Défense qui comprend quelques ministres, des fonctionnaires et des officiers. Le parlement n’a pas son mot à dire et ne peut entériner les décisions. »

Die Zeit, 12/11/2020

Les places en réanimation, ça ne sert « à rien »

Quant aux places en réanimation, armées de respirateurs artificiels, dont Jean Castex a expliqué récemment que les médecins ne les réclamaient pas, alors même que des opérations lourdes sont déprogrammées continuellement en ce moment, elles sont au nombre de 20.000 en Allemagne, (NDLR: voir notre comparatif au printemps).

Le bilan comparé est là et les courbes fournies par les hôpitaux ont démarrées au même endroit mi-mars: en Allemagne, on compte 11.982 morts du Covid19 pour 83 millions d’habitants contre 42.960 en France pour 67 millions d’habitants.


*L’article du Zeit étant payant, nous n’en reproduisons que ce que le droit de citation permet.

Laisser un commentaire