(Vidéo) L’agression de l’équipe de Bernard de la Villardière à Sevran en 2016

En tournage à Sevran dans le cadre de l’émission « Dossier Tabou: L’islam en France : la République en échec« , qui a été diffusée le 28 septembre sur M6, Bernard de la Villardière et son équipe ont été agressés alors qu’ils tentaient d’interviewer l’imam de la mosquée dite « des radars ».
Les jeunes qui l’agressent le font sous un prétexte bidon, puisque le journaliste avait dit « bonjour » aux jeunes présents dix minutes plus tôt, comme le rappelle Vincent Régnier, le directeur des programmes de M6 de l’époque à Puremedias.

« Aujourd’hui, on a donc des endroits où l’on ne peut pas travailler sans l’accord de certains jeunes. »

Vincent Régnier, directeur des programmes de M6

Les grands médias mainstream ont tourné Bernard de la Villérdière en dérision en mettant en cause le traitement de ce sujet, ou le qualifiant « d’extrême droite », comme le soulignait à l’époque l’essayiste Céline Pina au Figaro, qui salue ce reportage dans son ensemble:

« il fallait oser faire cette enquête car, depuis quelque temps, tout se passe comme si les médias étaient anesthésiés sur la question de l’Islam, ou pour le moins gênés. »

Céline Pina, tribune au Figaro, le 30/09/2020

Laisser un commentaire