Darmanin: un revirement à 180° sur les obligations des journalistes

Une phrase du Ministre de l’Intérieur glissée lors d’une conférence de presse de ce mercredi 18 novembre a mis le feu aux poudres dans les rédactions de toute la France. Elle faisait suite aux échauffourés qui ont émaillés une manifestation contre l’article 24 de la discussion sur la loi de « sécurité globale » (interdiction de diffuser le visage des policiers dans un but « malveillant »). Au cours de cette manifestation un journaliste qui travaillait pour France 3 – Ile de France a passé la nuit en garde à vue car il avait refusé à un ordre de dispersion. Gérald Darmanin y indiquait clairement que les journalistes devraient demander une autorisation à la préfecture avant tout travail au sein d’une manifestation. Ce qui ne passe pas du tout auprès de cette corporation, très protéiforme.


Devant la bronca, le Ministre a dû corriger son propos quelques heures plus tard. Là où il avait évoqué une obligation, il parle soudainement de possibilité :

Dire tout et son contraire en une après-midi, voilà la marque de fabrique de Gérald Darmanin!

Laisser un commentaire