Pour Pompili, le covid-19, excellent prétexte pour les futures coupures d’électricité de cet hiver

Au lieu de dire qu’à cause de la fermeture de Fessenheim, nous n’aurons plus suffisamment d’électricité cet hiver, Barbara Pompili, La Ministre de la Transition écologique, préfère invoquer le confinement. En effet, « à cause du Covid-19« , le calendrier des maintenance des réacteurs nucléaires n’a pas eu lieu au printemps, confinement oblige, mais se fera cet hiver, au moment où l’on aura le plus besoin d’électricité…

Si la température diminue d’1 degré, c’est l’équivalent de l’activité de 2 réacteurs et du fait des orientations idéologiques de Macron et de Hollande, on a de moins en moins de réacteur donc le risque de pénurie est important. D’ailleurs, si la transfuge d’EELV nous prévient, c’est que le risque est là! Il y a 9 mois, elle affirmait que la fermeture de Fessenheim serait sans conséquences, il n’en est rien!

Lire aussi : Bravo la gauche anti-nucléaire

Un hiver très rude serait une catastrophe, car si on est confié et que l’on ne peut même plus regarder sa série préférée en toute tranquillité, que pourrons-nous faire. Boire une soupe à l’aide d’une bougie?



Laisser un commentaire