Le tchétchène en situation irrégulière falsifie son passeport pour échapper à la condamnation aux Assises, il ressort libre

Cette soirée dans une boite de nuit à Cannes s’est achevée tragiquement du 6 mai 2016 pour Sébastien Mazé, 35 ans, qui y a perdue la vie. Mis en cause par la Justice, un videur de boîte de nuit de 28 ans, Apti Gerihanov, fan de « free fight », lui aurait porté un violent coup de poing qui lui aurait coûté la vie.


La Justice ferme les yeux, et Sébastien Mazé, les siens pour toujours

Le soir des faits, le videur, clandestin d’origine tchétchène, barre la route à Sébastien en invoquant une soirée privée, avant de lui donner – ce que conteste l’individu – un coup de poing qui le fait retomber fatalement par terre.

Lors du procès, l’avocat général fait le portrait de l’accusé en « menteur professionnel », qui aurait falsifié un passeport et élaboré un alibi à Prague. Pourtant reconnu formellement par un témoin, au bénéfice du doute, et en l’absence de preuves suffisantes, le tchétchène arrêté en 2017, est ressorti acquitté du tribunal

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 008 112 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :