Le tchétchène en situation irrégulière falsifie son passeport pour échapper à la condamnation aux Assises, il ressort libre

Cette soirée dans une boite de nuit à Cannes s’est achevée tragiquement du 6 mai 2016 pour Sébastien Mazé, 35 ans, qui y a perdue la vie. Mis en cause par la Justice, un videur de boîte de nuit de 28 ans, Apti Gerihanov, fan de « free fight », lui aurait porté un violent coup de poing qui lui aurait coûté la vie.
Le soir des faits, le videur, clandestin d’origine tchéchène, barre la route à Sébastien en invoquant une soirée privée, avant de lui donner – ce que conteste l’individu – un coup de poing qui fait retomber fatalement par terre.

Lors du procès, l’avocat général fait le portrait de l’accusé en « menteur professionnel », qui aurait falsifié un passeport et élaboré un alibi à Prague. Pourtant reconnu formellement par un témoin, au bénéfice du doute, et en l’absence de preuves suffisantes, le tchéchène arrêté en 2017, est ressorti acquitté du tribunal. 

Laisser un commentaire