Macron chez « Brut »: empêché d’être candidat, ce serait trop beau!

Interviewé par trois journalistes chez Brut ce vendredi 4 octobre, Emmanuel Macron a particulièrement souhaité s’adresser à la jeunesse en passant par ce média. Lors de cet entretien parfois âpre qui a duré plus de 2 heures trente, le Président a notamment intrigué son auditoire au sujet de la présidentielle 2022. Voici ce qu’il a déclaré :

« Peut être que je ne pourrai pas être candidat. Peut être que je devrai faire des choses dans la dernière année, dans les derniers mois, dures parce que les circonstances l’exigeront et qui rendront impossible le fait que je puisse être candidat. Je n’exclus rien. On a vécu des choses absolument imprévisibles. »

Emmanuel Macron – 4 décembre 2020

En imaginant imiter son mentor François Hollande qui ne s’est pas représenté en 2017 (ce qu’il a regretté récemment) que cherche à nous faire comprendre Emmanuel Macron et qu’est-ce qui pourrait empêcher le plus jeune Président de l’histoire de se représenter en 2022 en espérant y affronter Marine Le Pen?


Macron hypnotiseur ou trouillard

Devant une communication si énigmatique et en l’absence de réactions de cadres de son parti, les hypothèses foisonnent.

On ose espérer qu’à l’orée de la Présidentielle, la crise du Covid-19 ne soit qu’un mauvais souvenir, en revanche le « quoi qu’il en coûte » ne sera pas sans conséquence; les caisses étant vides et même si le taux de 3% de déficit budgétaire ne sera qu’un objet lointain dans la rétroviseur, et même si la dette publique explose, il faudra évidemment redresser les comptes de la Nation d’une manière ou d’une autre à moins que le pays ne se transforme en Grèce. Peut-être qu’une hausse des impôts sera un reniement dont Macron ne pourra pas se passer?

Le fait que Bruno Le Maire ai remis la réforme des retraites sur le tapis démontre en tout cas que l’exécutif est prêt à un nouveau bras de fer avec les syndicats et la gauche pour renflouer les caisses.

Ne faut-il pas voir derrière l’expression du Président une manœuvre alors que sa cote de popularité n’a pas pali en dépit d’une gestion de la crise sanitaire cataclysmique et que l’opposition de droite comme de gauche n’a toujours pas relevé la tête?

Laisser un commentaire