(Vidéo) Frédéric Péchenard: L’insécurité mine le quotidien des français

En 2019, dans une enquête de victimisation bisannuelle commanditée par la Région Ile-de-France, 22 % des personnes interrogées déclarent avait été victimes soit d’agression (pour 8,2%) soit de vol, soit un pic historique de 5 points de plus qu’en 2017. Cette enquête*, menée par l’Institut Paris Région, porte sur 10.500 personnes, de 858 communes et arrondissements, âgées de 15 ans et plus. Elle montre que paris n’est plus la ville la plus sûre d’Ile-de-France, et que que la population loin des slogans de l’ultra-gauche « Tout le monde hait la Police », en réclame davantage la présence sur le terrain (y compris en Seine-Saint-Denis).

Et contrairement à ce qu’affirme le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, le « sentiment d’insécurité » est bien réel, pour 53,4 % des Franciliens, contre 50,6 % il y a deux ans.

«Cette aggravation de l’insécurité, telle que les Franciliens la vivent, c’est au fond celle qui mine le quotidien de l’ensemble des Français».

Frédéric Péchenard, vice-président LR de la région Île-de-France pour la sécurité

Les agressions sexuelles explosent

Le nombre de signalement d’agressions sexuelles a considérablement augmenté aux cours des dernières années, qu’elles soient dans la sphère publique ou privée. En 20 ans, elles ont bondées de 0,7% à 2,4%, essentiellement dans la sphère familiale (2,1%). Est-ce qui effet de la « libération de la parole » des femmes ou de la multiplication des actes? Difficile à dire.
Autre chiffre stupéfiant contenu dans cette enquête : 11% des Franciliens ont été victimes d’un cambriolage.
Voici le détail de tous les faits recensés par cette étude :

Données redressées (%)
Victimations personnelles, dont :22,0
– Agressions sexuelles2,4
– Agressions par un proche2,1
– Agression tout venant8,2
– Vols sans violence12,7
Victimations ménages, dont :39,4
– Cambriolages11
– Vols de voitures8,7
– Vols à la roulotte15,3
– Dégradation/destruction de véhicules21,7
– Vols de deux-roues20,4

Frédéric Péchenard: En matière d’insécurité, le « en même temps » ne peut pas marcher (09/2020)

Laisser un commentaire