Violences dans les transports en commun: les auteurs sont le plus souvent mineurs et étrangers

Les jeunes étrangers surreprésentés dans la violence dans les transports

Il ya 5 jours, le Service Statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI), qui dépend de la Place Beauvau, rendait public son rapport annuel sur «les vols et violences dans les réseaux de transports en commun en 2019».

On y apprenait qu’un vol sur cinq qui a lieu en France se déroule dans les transports en commun, le plus souvent sans violence. Il nous permettait aussi de mieux définir ceux qui commettent des vols avec ou sans violence, les coups et blessures et les agressions sexuelles :

« La majorité (87 %) des mis en cause impliqués dans des vols ou des violences dans les transports en commun sont des hommes, plus de quatre sur dix sont identifiés comme mineurs et plus de la moitié seraient de nationalité étrangère »

Rapport 2019 du Service Statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI)
Source : SSMSI, base des victimes de crimes et délits.

L’agglomération de Paris est celle qui concentre le plus le nombre d’habitants (18%) et de transports en commun, mais le Service statistique permet de comparer en pourcentage les grandes métropoles où il y a le plus d’agressions :

Laisser un commentaire