À Strasbourg, la nouvelle maire écologiste refuse d’inscrire la laïcité dans le règlement intérieur

La maire écologiste de Strasbourg depuis juillet 2020, Jeanne Barseghian, a refusé d’inscrire le respect du principe de laïcité dans le règlement intérieur du conseil municipal de la ville, sous la forme de cette phrase : « Les conseillers municipaux s’engagent à respecter le principe de laïcité ». Détail qui n’en est pas un: Strasbourg, comme l’Alsace-Moselle, se situe sous le régime concordataire depuis 1801.
Dans la majorité municipale, les élus socialistes ont contesté cette position conjointe des écologistes et des communistes, à l’image du socialiste Philippe Dossmann.

Lors des débats qui ont duré une heure et demi (Restranscription ici), les élus d’extrême-gauche (PCF et EELV) ont accusé ceux qui défendaient une laïcité exigeante de « zemmourisation des esprits », en référence aux prises de positions d’Eric Zemmmour sur l’islam. Rappelons, et ce n’est certainement pas un hasard, que sur sa liste de Jeanne Barseghian a été élue une femme voilée.

Sur ce thème, voir aussi : l’attitude des élus écolos parisiens qui s’abstienne sur le fait de donner le nom de Samuel Paty à un lieu dans Paris.

Laisser un commentaire