Dans cet EHPAD près de Toulouse, on a préconisé la contention « physique et chimique » des pensionnaires pour faire respecter l’isolement après Noël

Dans un courriel récent de la direction d’un EHPAD à proximité de Toulouse, celle-ci limite le retour des résidents qui auraient passées les fêtes de Noël en famille à des règles particulièrement choquantes: un isolement de sept jours suivi d’un test Covid de type PCR.

Et plus loin dans ce courriel, dont s’est saisi la Dépêche du Midi, on peut lire: « l’isolement devra être respecté par les résidents du secteur protégé (…) donc malheureusement contention physique et si besoin contention chimique (après avis du médecin traitant ou à défaut médecin coordinateur ».


La direction, jointe par plusieurs médias, a présentée des excuses aux familles au sujet de ce mail pour ce qu’elle nomme une « maladresse », renvoyant une part de la responsabilité de cette formule, qui ne sera pas mise en place, à l’inertie du Gouvernement et de l’agence Régionale de Santé d’Occitanie : « Nous nous excusons, mais il fallait prendre des décisions dans l’urgence, n’ayant aucune consigne de la part du gouvernement ».

Joyeux Noël malgré tout à tous nos lecteurs, quelle que soit leur forme ou leur lieu de résidence !

Laisser un commentaire