Le compte Twitter de Donald Trump annihilé: un « coup d’État » technologique

Le compte Twitter du Président des Etats-Unis Donald Trump a été définitivement suspendu par Twitter, pour éviter, selon l’entreprise américaine, «de nouvelles incitations à la violence». En cause, trois tweets qui datent du jour de l’envahissement du Capitole à Washington (5 morts dont un policier), que Trump a refusé de supprimer, ce qui lui a valu douze heures de suspension de compte, puis un blocage définitif. Il dit donc à regret « au revoir » à ses 88 millions d’abonnés.


Les réseaux sociaux fabriquent de la politique

Les comptes de Trump ont également été censurés sur Facebook et ses filiales Youtube et Instagram pour les mêmes motifs.
Au-delà des évènements du Capitole, l’histoire retiendra peut-être que c’est la première fois dans l’Histoire moderne qu’un Président de la Première puissance mondiale est ainsi muselé ainsi par un média, loin du mythe de la neutralité d’Internet qui a fait florès depuis l’apparition d’Internet.

Laisser un commentaire