(Extrait) Le Conseil d’Etat valide la surveillance généralisée: souriez, vous êtes fichés

Par trois décrets publiés le 4 décembre 2020, le gouvernement élargit le recueil de données privées par les fichiers de surveillance de l’Etat (NDLR: Ils sont trois : celui de Prévention des atteintes à la sécurité publique (PASP), utilisé par la police, celui de Gestion de l’information et prévention des atteintes à la sécurité publique (GISASP), utilisé par la gendarmerie, le fichier Enquêtes administratives liées à la sécurité publique (EASP)).

C’est une véritable bascule dans l’atteinte à la vie privée : depuis lundi 4 janvier et leur validation par le Conseil d’Etat, trois décrets autorisent le fichage des opinions politiques, appartenances religieuses et activités des Français enregistrés dans les fichiers de surveillance de la police et de la gendarmerie. Lire la suite.

Laisser un commentaire