Jérôme Peyrat, promu à LREM malgré sa condamnation pour violences conjugales

Chez La République En Marche, la République est « exemplaire » sauf en matière d’exemplarité. Conseiller politique d’Emmanuel Macron jusqu’en janvier 2020, Jérôme Peyrat avait dû démissionner après qu’une enquête pour violences conjugales ne soit portée contre lui. L’ex de Peyrat l’accusait de l’avoir frappée au visage et de l’étrangler le 30 décembre 2019 à l’intérieur de sa voiture.

Le fait qu’il ait été condamné par le tribunal correctionnel d’Angoulême pour ces faits en septembre 2020, il a intégré il y a trois semaines la délégation générale de La République en marche, aux côtés de Stanislas Guérini, pour préparer les élections départementales et régionales.

«Je n’ai pas encore décidé si je faisais appel mais l’avenir, pour moi, c’est d’en finir avec cette histoire»

Jérôme Peyrat, Le Figaro 18/09/2020

Laisser un commentaire