LREM permet à Radio France de se gaver encore plus sur le dos des radios privées

La majorité LREM sait cajoler le service public de radio. Elle a en effet votée la suppression du plafond annuel de recettes publicitaires, qui jusqu’à présent, depuis 2016, était fixé à 42 millions d’euros.
D’ores et déjà, à elle seule, le service public de la radio dispose d’un budget de 630 millions contre 550 millions d’euros pour l’ensemble des radios privées. Non contente de disposer d’un trésor de guerre avec la contribution du financement public (90% de ses ressources), la maison ronde écrase désormais l’ensemble des stations privées, qui, elles, dépendent de la publicité pour survivre.

Les professionnels de la radio (Bureau de la Radio et le Syndicat des radios indépendantes (Sirti)) s’inquiète de cette ouverture des vannes qui leur fait craindre des lendemains difficiles en rappelant l’exécutif à ses responsabilités: « Le Sénat et le CSA ont invité l’Etat à revoir sa copie afin de préserver les équilibres concurrentiels sur le marché publicitaire » A bon entendeur, salut.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 008 114 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :