Le député Bruno Bonnell ne reçoit pas ses administrés car de ce qu’ils disent, il n’a « rien à foutre »

Interviewé dans Le Monde*, le député radical (élu sous les couleurs de La République en Marche) Bruno Bonnell déclare qu’il ne reçoit pas ses administrés dans sa permanence parlementaire parce qu’il n’est pas là « pour jouer à l’assistante sociale » et que ce qui ce dit dans la circonscription, « il n’en a rien à foutre ».
Et à l’Assemblée Nationale, c’est à peine mieux: Bruno Bonnell finit antépénultième du classement des députés français réalisé par Capital.fr
C’était donc ça le nouveau monde ?

Laisser un commentaire