(Extrait) Immigrés ou étrangers? Jean-Paul Gourévitch recadre Gérald Darmanin

Lors du débat avec Marine Le Pen, Gérald Darmanin a déclaré : « Quand je suis né, en 1982, il y avait 6,8 % d’étrangers en France ; aujourd’hui; il y en a 7,4 %; dont la moitié d’Européens. » Est-ce que ces propos du ministre de l’Intérieur sont exacts ?

Il est étonnant qu’en 2021, un ministre de l’Intérieur confonde encore étrangers et immigrés. Pendant combien de temps faudra-t-il rappeler que la politique d’immigration ne concerne pas les étrangers mais les immigrés ? L’étranger est celui qui vit dans un pays qui n’est pas le sien tout en gardant sa nationalité et peut vouloir retourner dans son pays d’origine. Les étrangers s’opposent donc aux nationaux. Au contraire, l’immigré a choisi de s’installer durablement ou définitivement dans un pays d’accueil dont il peut ou non acquérir la nationalité. Les immigrés devenus français ou restés étrangers s’opposent donc aux autochtones. Lire la suite.

Laisser un commentaire