Une auteur en mal de notoriété accuse PPDA de viol

Florence Porcel, ce nom ne vous disait sans doute rien avant ce vendredi 18 février 2021, date à laquelle, cette écrivaine et ex-chroniqueuse sur France 5 et France Inter, accuse l’ancien présentateur du JT de TF1, Poivre d’Arvor PPDA de viol. Si c’est la notoriété qu’elle cherche, c’est enfin gagné! Une enquête préliminaire a été ouverte par le Parquet de Nanterre pour des faits qui se seraient déroulées à l’automne 2004 puis au printemps 2009.


En 2004, Florence Porcel écrit une lettre d’admiration à PPDA

Âgée de 21 ans en 2004, elle étudie à l’école de comédie musicale ECM 3 Arts, à Paris et suit une licence d’Information et Communication à la Sorbonne. Son rêve, c’est d’être romancière et surtout d’être connue et reconnue. Elle envoie ses manuscrits dans toutes les maisons d’édition et écrit directement à PPDA une lettre dans laquelle elle flatte directement son ego sur un livre dont il est l’auteur. Ecrire, c’est un métier difficile, les grandes maisons d’édition reçoivent des centaines de livres par semaine et seul 1 livre sur 6.000 sera publié. PPDA reçoit sa lettre et l’appelle un dimanche soir de novembre 2004. Florence Porcel admire le Pape du 20 heures mais l’admire t-elle pour son talent ou pour son influence dans le milieu de l’édition?
Durant cette conversation téléphonique, PPDA l’aurait questionné sur l’absence de petit ami et lui aurait demandé si elle était vierge et la fréquence avec laquelle elle se masturbait. Malgré ces questions intimes qui témoignent probablement du début d’une conversation amoureuse Florence Porcel accepte l’invitation de PPDA à assister au JT de TF1 dès le lendemain. On ne peut pas dire que le ton n’était pas donné!
Ce soir là, PPDA aurait dit : «Est-ce que vous réalisez que vous êtes devenue une femme ?» après avoir eu une relation sexuelle, non consentie, d’après l’écrivaine en herbe. Sur le moment, elle ne savait pas si c’était un viol ou non. Par la suite, il y eu un rapport sexuel consenti puis une « obligation » de fellation sans protection en 2009, date à laquelle elle rencontre à nouveau le journaliste parce qu’elle souhaite de l’aide pour son mémoire sur « les livres écrits par des personnalités médiatiques de la télévision ».

En 2018, lorsqu’elle suit une psychothérapie et qu’elle parle avec ses parents, elle réalise qu’il s’agissait d’un viol. Le contexte de la » ligue du Lol » et des affaires récentes telles que Duhamel, Berry ou encore Tronc ont dû tout bousculer dans sa tête.

A ce jour, PPDA se défend complètement et, même s’il est reconnu comme un « homme à femmes », un séducteur, il assure n’avoir « jamais obligé quiconque à une relation sentimentale, ni bien évidemment à une relation ». Il répondra à « toute convocation des enquêteurs pour rétablir son honneur et la vérité des faits ». 


« Les écrits de Madame Florence Porcel que j’ai conservés, pour la plupart postérieurs à ses accusations, le prouveront amplement »,

PPDA est prêt à se défendre devant la justice et voit une instrumentalisation pour assurer la promotion de son livre Pandorini.

Actuellement, les termes d’emprise et de subordination sont très à la mode ces jours derniers avec notamment l’affaire Georges Tron, je vous laisse le soin de trouver le mot approprié lorsqu’une femme séduit un homme à des fins de succès professionnel.

Laisser un commentaire