Les joueuses de Beach-volley allemandes n’iront pas au Qatar pour protester contre leurs exigences vestimentaires

Les joueuses allemandes de beach-volley Karla Borger et Julia Sude boycottent le premier tournoi de beach-volley féminin qui se déroulera au Qatar en mars 2021 avec la bénédiction de la Fédération internationale de beach-volley.
En cause : le fait que les qataris les obligent à porter un tee-shirt et un pantalon de sport, pour respecter « la culture et la tradition » de leur pays, au lieu de leur maillot de bain habituel.

«Nous sommes là pour faire notre travail mais on nous empêche de porter notre tenue de travail (…) C’est vraiment le seul pays et le seul tournoi où un gouvernement nous dit comment faire notre travail.»

Karla Borger, joueuse de beach-volley allemande, à la radio Deutschlandfunk

Cette fameuse « culture qatarie » ne les avaient pas empêché d’organiser les mondiaux d’athlétisme et les Jeux mondiaux de plage en 2019…

Pour répondre à des motifs religieux ou culturels, la règle vestimentaire qui était autrefois le maillot de bain 1 pièce ou 2 pièces (dont le bas ne devait pas dépasser 7 cm au niveau de la taille) est devenue depuis 2012 (avant les JO de Londres), plus souple avec la possibilité de porter un legging long ou un bermuda descendant jusqu’à 3 centimètres au-dessous du genou, et revêtir un tee-shirt, à manches courtes ou longues.

Au Qatar, cette possibilité se transforme en obligation, c’est le monde à l’envers!

Un commentaire

Laisser un commentaire