Le pakistanais débouté du droit d’asile « s’octroyait » une russe de 14 ans: 3 ans ferme

Un Pakistanais de 36 ans, présent en France depuis 3 ans et récemment débouté du droit d’asile, comparaissait au tribunal correctionnel de Foix (Ariège) pour faire vivre un véritable calvaire à une jeune russe vingt-deux ans moins âgé que lui. C’est La dépêche qui relate cette comparution.


Une histoire de fou

L’individu présente une jeune fille russe, Rosina, comme sa « chose », et développe une jalousie maladive depuis plusieurs mois à son endroit. Le Pakistanais a été expulsé en décembre 2019, et depuis, la surveille au volant de sa voiture. Cela l’a conduit à s’introduire dans son centre d’accueil à Pamiers (Ariège) avec un couteau pour en découdre avec d’autres, soupçonné de vouloir se l’accaparer. La jeune fille, elle, ne veut qu’une chose: ne jamais avoir affaire à lui, et on la comprend, à la lecture des débats surréalistes qui ont lieu à la barre :

Le pakistanais : « M. le président, alors, vous me la donnez la fille ?»
Le président du tribunal : « Qu’est-ce que vous comptez faire si elle refuse de vous épouser ? Vous savez qu’en France, vous ne pouvez pas l’épouser contre sa volonté !? »
Le pakistanais : « Moi, Pakistanais. Elle, elle est russe. La France ce n’est rien »

L’homme a écopé de trois ans de prison ferme. Pour son avocate, on ne fait que « déplacer le problème ». Et son éloignement éventuel du territoire est décalé d’autant.

Laisser un commentaire