Deux professeurs désignés comme « islamophobes » à Sciences-Po grenoble par l’UNEF, leurs vies sont en danger

L’islamo-gauchisme a trouvé une éclatante démonstration supplémentaire non seulement de son existence, mais aussi de sa répugnance, à l’Institut d’Etudes Politiques (Sciences Po) de Grenoble. Jeudi 4 mars 2021, l’entrée de l’établissement était flanquée d’inscriptions en grosses lettres, accolant le nom de 2 professeurs de longue date, Vincent T. et Klaus K. (NDLR: nous dissimulons les noms), ainsi qu’une caricature de l’un d’eux aux inscriptions « Des fascistes dans nos amphis » et « l’islamophobie tue ». Ces messages haineux ont été repris sur plusieurs comptes sociaux de gauche, notamment l’UNEF (syndicat bien connu dans ce type d’accusations) de Grenoble sur sa page Twitter (capture ci-dessous).

Vincent T. est maitre de conférence sur « l’islam et les musulmans français » et il n’a jamais été pris en défaut dans son travail. L’un de ses élèves explique :

« Monsieur T. a longtemps eu une grande liberté de ton sans que cela ne pose problème, mais depuis quelques années certains élèves tentent de le prendre en défaut et cherchent à le piéger, pour ensuite l’intimider et lui prêter des propos qu’il n’a jamais tenus.« 

Un élève de Vincent T. au Figaro, 05/03/2021

L’Union Syndicale Sciences Po Grenoble (issue d’une scission avec l’UNEF) a en effet lancée le 22 février 2021 une campagne sur les réseaux sociaux pour dénoncer de soi-disant propos islamophobes du professeur. Dans la foulée, les premières menaces du mort ont commencé à alerter l’enseignant. Des plaintes croisées sont en cours.


Les accusations d’islamophobie pourrissent tout sur leur passage

Quand à Klaus K., est professeur d’allemand., il a eu le tort de critiquer le concept d’islamophobie qui était accolé à celui d’antisémitisme, et depuis, est la cible d’acharnement de la part de ses étudiants.

« Charlie Hebdo était accusé d’islamophobie. Samuel Paty était accusé d’être islamophobe. La loi de 2004 est accusée d’être islamophobe. Le blasphème est islamophobe. La laïcité est islamophobe.« 

Vincent T., maitre de conférences à l’IEP de Grenoble, dans Marianne, 05/03/2021

Un ancien de l’UNEF de Grenoble témoigne dans Le Figaro (op. cit):

«Cette histoire m’a immédiatement fait penser à Samuel Paty, là on lui met clairement une cible dans le dos. Il n’a jamais tenu le moindre propos islamophobe, seulement les élèves n’étaient pas d’accord avec lui et cela leur est insupportable. Il faut savoir que dans cet établissement, si vous êtes à la droite de Benoît Hamon, vous êtes déjà un fasciste.»

La direction de Sciences-Po Grenoble a adressé un discret mot de soutien à ses professeurs, n’a pas pour l’instant souhaiter déposer plainte. Pour finir, l’un d’eux enseignants regrette dans la Presse le silence des autres profs.

Laisser un commentaire