(Extrait) Protègent-ils encore leur nation ?

Exacerber la haine en prétendant l’apaiser!

Extrait d’un article de Christian Montagard pour Boulevard Voltaire. La première mission assignée aux dirigeants politiques est de protéger la nation dont, en démocratie, ils tirent leur légitimité. Les deux poids deux mesures des positions prises, ces jours-ci, par le Président et son gouvernement interrogent sur l’effectivité de cette mission.

Ce mardi 2 mars 2021, le chef de l’État a reconnu qu’un militant FLN, Ali Boumendjel, durant la guerre d’Algérie, en 1957, avait été assassiné par l’armée française. Cette reconnaissance constitue un nouvel acte de repentance qui exacerbe inutilement les tensions mémorielles. Une telle attitude participe à la fracture de la nation, laquelle se répand dangereusement dans le pays. S’il est de bon ton de reconnaître l’assassinat d’un militant du FLN pendant la guerre d’Algérie, que le Président va-t-il dire aux milliers de Français pieds-noirs et de harkis assassinés, le lendemain des accords d’Évian, le 12 mars 1962, ou plus généralement aux familles des 23.000 militaires morts et des 65.000 blessés français en Algérie «au nom de la France». Lire la suite

Laisser un commentaire