AccueilSociétéTenir la porte à une femme ou lui payer le restaurant, sont...

Tenir la porte à une femme ou lui payer le restaurant, sont de puissantes « violences sexistes » pour cette professeur de psychologie belge

Vous ne vous aperceviez pas que vous étiez violenté par votre copain ou votre conjoint quand il se contentait de vous tenir la porte? Il a fallu attendre le discours dit « non-genré » de ces merveilleux ré-éducateurs ou plus exactement déconstructeurs (NB: ils se définissent ainsi) du bas peuple pour l’apprendre.

Le « sexisme bienveillant », autre nom de la galanterie, voilà le nouvel ennemi implacable pour les pseudo-féministes. Lisez cet article incroyablement complaisant de la RTBF en Belgique pour en être retourné. Ou comment dérouler le tapis rouge à la théorie de genre dans tout ce qu’elle a d’absurde.

(…) « c’est une arme extrêmement puissante du système patriarcal parce qu’elle est tout à fait invisible. C’est payer l’addition au restaurant, c’est tenir la porte parce qu’on a une femme devant soi. Ce sont ces formes-là qu’il faut arriver à déconstruire et de manière active ».

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

%d blogueurs aiment cette page :