La vaccination, « l’étrange défaite » de la France

Depuis le début de cette crise sanitaire du Covid-19, le gouvernement a réussi à chaque fois à trouver le coupable idéal sans remettre en cause le fonctionnement interne de la macronie. L’absence de masques, c’est la faute à la mondialisation, l’absence de tests, c’est la faute à l’administration et l’absence de vaccins, c’est la faute à l’Europe… Louis Pasteur, s’il voyait tout ce méli mélo depuis un an, se retournerait dans sa tombe.


Le vaccin d’Astra-Zeneca ne fait qu’accroître la réticence des français à se faire vacciner

Le vaccin d’AstraZeneca est suspendu depuis jeudi 11 mars au Danemark en Norvège et en Islande en raison de l’apparition probable de caillots sanguins ayant entrainés la mort et de cas graves inexpliqués. D’autres pays Européens ont suivi le pas: l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie, le Luxembourg, l’Autriche et l’Italie qui suspendent momentanément ce vaccin (sur des lots particuliers) suite à la survenue de morts suspectes soit par arrêt cardiaque soit par troubles de la coagulation chez des infirmières, soldats et policiers. Le dernier pays européen en date à suspendre ce vaccin est l’Irlande, aujourd’hui même. Est-ce de la précaution à outrance ou un acte sage et prudent? L’EMA (European Medicines Agency) soutient le 12 mars 2021 que :

« Les informations disponibles à ce jour indiquent que le nombre de thromboembolies chez les personnes vaccinées n’est pas supérieur à celui observé sur l’ensemble de la population. »

EMA – 12 mars 2021

Les enjeux financiers sont tels que le Royaume-Uni a immédiatement réagi en indiquant que 22 millions de britanniques ont été vaccinés avec soit Pfizer/BioNtech soit Astra Zeneca et Stephen Evans, professeur de pharmacoépidémiologie à la London School of Hygiene and Tropical Medicine de confirmer :

« La balance bénéfice-risque du vaccin est toujours très en faveur du vaccin Astra-Zeneca »

Stephen Evans – 12 mars 2021

Un jour plus tard soit le vendredi 13 mars, l’EMA rétropédale et confirme : « le risque d’allergies sévères« , après l’identification de liens probables avec des réactions de ce type au Royaume-Uni. Étrangement, les alertes surviennent a posteriori et non en temps réel… désormais depuis vendredi, l’anaphylaxie et l’hypersensibilité (réactions allergiques) seront définis comme effet secondaires du vaccin Astra-Zeneca.


Vaccins – chacun pour soi et Dieu pour tous

En France, Olivier Véran s’évertue à soutenir ce vaccin. Sa promesse de 10 millions de français vaccinés à la mi-avril serait de facto impossible à tenir avec ce vaccin en moins. De plus, l’Europe ne peut guère compter sur l’aide des Etats-Unis qui gardent égoïstement 30 millions de doses en stock alors que ce vaccin n’est toujours pas validé Outre-Atlantique. Ils nous aideront peut-être plus tard… peut-être…


A quand la vie d’avant? Réponse : février 2022

D’après Jérome Salomon, il faut que 80% de la population française soit vaccinée pour obtenir un immunité collective, or :
– 31% des français sont tout à fait d’accord pour se faire vacciner
– 26%
des français sont plutôt d’accord pour se faire vacciner
– 57%
des français ne font pas confiance à l’Astra Zeneca

D’après les calculs du journalistes du Point, 80% de la population française sera vaccinée au 26 octobre, non de 2021 mais de 2022! Et pour le bot des échos, il faudra attendre le 16 février 2022 pour que l’ensemble de la population soit vaccinée (juste 1 dose)…


« Quelques misères », monsieur Castex ?

A paris et en Région parisienne, Jean-Castex, est sur le point de reconfiner au vu du nombre de cas qui augmente sans cesse, de la saturation réelle des services de réanimation en Ile de France et des «labos qui nous font quelques misères dans le respect des délais de livraison» pour reprendre les termes du Premier Ministre. Les misères, le mot est faible, seul 25% des doses Astra-Zeneca auront été livrées fin mars.

Le « pari » d’Emmanuel Macron de ne pas confiner en préventif mais à la dernière minute ne tient plus qu’à un fil. La France est d’ores et déjà confinée 12 heures sur 24 depuis des mois et seulement 2,8 % de la population est vaccinée (avec les 2 doses) en date du 12 mars 2021 (source Ourworldindata.org).


La fausse promesse de Macron

La vie d’avant, ça n’est hélas certainement pas dans 4 à 6 semaines comme nous promis Emmanuel Macron. Les vaccins arrivent au compte goutte que ce soit chez les médecins ou les pharmaciens, d’autant que les doses non utilisées par le personnel de santé (vacciné à 36% pour les médecins et à 18% pour le personnel soignant) restent sagement dans les frigos…

L’avenir, il en sera peut-être davantage question avec le vaccin Johnson&Johnson (J&J), approuvé en France depuis jeudi dernier. D’après Paul Stoffels, numéro 2 de chez J&J, les premières doses arriveront mi-avril en France. Les 22.000 pharmacies sont désormais autorisées. Mais où sont les vaccins?


Après le fiasco des masques et des tests, c’est le fiasco des vaccins

En terme de mortalité due au Covid-19, la France est hélas au 6ème rang mondial :

Pour 100 pers.Total
Belgique0,19222 292
Royaume-Uni0,184124 801
Italie0,165100 103
Etats-Unis0,159525 752
Espagne 0,15971 436
France0,15389 090
Pourcentage de décès cumulés pour 100 habitants depuis le début de la pandémie – 08/03/201 – Source : Ourworldindata.org

Pour les masques, c’est la faute au mondialisme avec une fabrication quasi exclusivement chinoise et plus précisement à Wuhan, berceau du virus.
Pour les tests, c’est la faute à… pas de chance. En réalité, on n’a jamais vraiment eu d’explications, tout ce que l’on sait c’est que les vétérinaires pouvaient réaliser des tests PCR dès le début mais que faute d’autorisation administrative, ce fut impossible et qu’il a fallu attendre le mois de septembre pour trouver un rythme de croisière….
Et pour les vaccins c’est la faute à l’Europe…car penser que « à plusieurs on est plus forts » c’est un adage totalement faux. La France a cru qu’elle aurait pu acheter tranquillement ses vaccins chez Sanofi (cette firme française a annoncé cette semaine le début de la phase 3 de son 2ème vaccin, qui cette fois-ci sera de type ARN messager). Vu le rythme de tortue ou de crabe de la vaccination, il y a aura sans nul doute des français à vacciner en début 2022… Mais, l’Europe a voulu jouer les négociateurs face à des géants de big pharma et elle s’est brûlée les ailes car , à ce petit jeu, c’est au final Israël qui est le grand gagnant avec près de 45% de sa population qui est vaccinée et une retour à la vie normale effectif depuis 3 semaines quand la France affiche péniblement un taux de vaccination de 2,8%.



Au lieu de vacciner, la France tergiverse


Le 9 novembre 2020, Pfizer/BioNtech avait annoncé le lancement de son vaccin avec une efficacité de 95% et il aura fallu attendre le 6 janvier 2021 pour réceptionner tous les congélateurs en France alors que nous connaissions pertinemment depuis des mois les conditions de logistiques certes plus complexe que pour des vaccins habituels. A la Saint Sylvestre, la stratégie était posée: vacciner les personnes âgées et vulnérables puis les personnes à risque car le vaccin éviterait les formes graves.

A ce jour, au 14 mars 2021 :
84% des résidents en EHPAD sont vaccinés (au moins 1 injection)
20% des français de plus de 75 ans sont vaccinés (seulement)!!

En cause, des conditions logistiques laissées à des novices de la logistique au lieu de le sous-traiter à des professionnels, une lourdeur administrative, une inflexibilité pour les patients sous tutelle en EHPAD… des systèmes informatiques saturés et mal verrouillés: des habitants de Paris peuvent aller se faire vacciner à Strasbourg s’il y a des doses!


Tout est question de politique

La Slovaquie a reçu ses premières doses de vaccins Spoutnik V le 1er mars, la France rêvasse pendant ce temps…ce vaccin est pourtant efficace à 90%… l’Agence Européenne du Médicament l’étudie de très près et c’est peu-être une bonne idée car pendant combien de temps après le vaccin que ce soit une ou deux injections est-on immunisé? Personne n’a encore la réponse…hélas.

Un commentaire

  1. Ces informations recoupent celles d’autres sources.
    La France a mondialement perdue sa place de Chef de Classe et a montré qu’elle sait sacrifier sa population en la laissant dans les mains d’amateurs.

Laisser un commentaire