Comme le dit Luc Ferry à propos des Républicains, « Il faut se réveiller », et tout de suite

Dans une tribune du Figaro Abonnés publiée mercredi dernier, l’ancien monstre de l’Education Luc Ferry implore aux républicains de se réveiller. Autrement ils seront éliminés et limités à se positionner (ou non) sur un duel Emmanuel Macron-Marine Le Pen dont, pourtant les français ne veulent pas.

Les sondages donnent les candidats potentiels de la Droite (y compris Xavier Bertrand, même s’il a quitté le navire depuis longtemps) à moins de 15%, c’est-à-dire bien loin du seuil de qualification pour le second tour de la Présidentielle.


Un triple manque

A un an de l’échéance suprême, alors que toutes les autres écuries ont déjà fourbi leurs armes, du côté de la Droite, il y a un triple manque: manque d’équipe, manque de candidat et enfin et surtout, manque de projet.
Aujourd’hui, constate le philosophe, c’est la mollesse qui prédomine au sein de l’héritier du gaullisme sur tous les sujets qui structureront la campagne de 2022: le social, l’écologie, et le régalien.

Aujourd’hui, le travail de fond fait à travers des conventions thématiques de Christian Jacob n’ont accouché d’aucune idée forte, aucune singularité vis-à-vis de Macron ni de Le Pen, notamment. Et si les médias influents ignorent tant la Droite, c’est aussi qu’elle ne propose rien d’audacieux.


Définir le bien commun

Rien dans toutes ces propositions « raisonnables » comme il l’appelle, n’incite les électeurs pro-européens à rejoindre Les républicains, pas plus que les souverainistes, qui sont d’ores et déjà capté par le discours du Rassemblement National.

Emprisonnée dans une sorte de guérilla idéologique interne, la Droite s’est bien gardée de dévoiler le « bien commun » qu’elle entend défendre. Par bien commun, il faut entendre la part irréductible de notre contrat social qu’il convient de conserver, là où le mot conservateur tirerait toute sa noblesse.

Luc ferry propose pour le parti de la Droite de mettre à jour des propositions économiques au coeur de son ADN, par exemple l’intéressement et la participation de l’entreprise, et d’investir le débat sur l’écologie, avec des solutions qui conjuguent concrètement et sans dogmatisme la croissance et la dépollution.

Faute de quoi, la Droite sera encore sur le strapontin de l’Histoire encore cinq longues années.

Un commentaire

  1. Luc Ferry devrait organiser des meeting pour galvaniser et rassembler autour des Républicains. Il faut un leader crédible et charismatique à cette droite inerte. Les français n’attendent que çà pour se détacher de Macron l’incapable et de MLP.

Laisser un commentaire