Vaccin Johnson & Johnson: la FDA demande sa suspension aux États-Unis

Vendredi dernier, la Food and Drugs Administration (FDA) affirmait qu’il n’y avait pas de lien entre l’apparition de caillots et la prise du vaccin de chez Janssen.

Virage à 360°, aujourd’hui, mardi 13 avril 2021, la même FDA suspend ce vaccin durant la durée de l’enquête. Le but est d’étudier la survenue de 6 cas graves de thromboses atypiques chez des femmes âgées de 18 à 48 ans.

Il faut rappeler qu’il s’agit de 6 cas de thromboses sur 7 millions de doses injectées. Une femme est décédée et une autre femme est toujours dans un état grave.


Mêmes effets constatés que sur l’Astra Zeneca

Ces thromboses surviennent pour les mêmes raisons que celles du vaccin AstraZeneca, ces deux vaccins ont le même mécanisme à vecteur viral, l’un chimpanzé, l’autre humain. Les effets secondaires de thromboses atypiques sont de 1 pour 1 million. Il est donc primordial de prescrire ce vaccin pour les plus de 55 ans.

La première livraison des 200.000 doses de Johnson & Johnson ont eu lieu la semaine du 12 avril 2021, et le fait qu’il ne nécessite qu’une injection rend son déploiement fondamental pour accélérer la vaccination dans notre pays.

Laisser un commentaire