Quand la Préfecture du Tarn autorise les musulmans à circuler jusqu’à 22 heures et avant la prière du matin pendant le Ramadan

La règle doit être la même pour tous, martèle le gouvernement sur toutes le sondes. Pourtant, une catégorie de français a visiblement, des passe-droits. Ainsi, dans le Tarn, le Préfet a adressé aux policiers des consignes pour ne pas verbaliser les « croyants » durant le mois du ramadan (du 13 avril au 12 mai 2021) qui se déplacent jusqu’à 22 heures, et à partir de 5 heures du matin (au lieu de 6 heures réglementairement), une demi-heure avant la prière du matin.
La règle de l’interdiction des regroupements par 6 reste maintenue suite à la discussion avec « les responsables de la fédération des musulmans du Tarn  » selon les mots de la Préfecture.

Un gradé de la gendarmerie est abasourdi et pose la question: comment demander à un citoyen s’il est musulman, juif, chrétien ou athée. Ce à quoi aucune réponse n’est possible.

Le directeur de cabinet de la Préfecture du Tran, Frédéric Roussel, tente de se justifier comme il peut:

« La même tolérance est déjà appliquée par exemple aux maraudes des organisme caritatifs, mais aussi à la livraison de repas à domicile par les restaurants et les sociétés spécialisées ».

Le Journal d’ici, 15/04/2021

A noter que les catholiques, qui avaient demandé un aménagement similaire pour la Semaine de Pâques, ont été rétorqués par la Justice.


A l’Université aussi, les musulmans font et défont les cours

Par ailleurs, sur le même registre, l’UNI a révélé un mail interne à l’Université Côte d’Azur (10 campus sur les régions de Nice et de Cannes) où les cours doivent s’adapter aux horaires du ramadan. Là aussi, la laïcité recule.

Laisser un commentaire