(Vidéo) Rachel Kahn traitée de « banania » par Rokhaya Diallo: le racisme inversé

Les racialistes (ceux qui défendent la langue de la blanchitude, du racisme systémique et du privilège blanc) ont encore frappé. Et cette fois, par la voix d’une de ses plus grandes représentantes en France, Rokhaya Diallo.
En réponse à un tweet qui surlignait « l’intelligence et la bienveillance » de l’écrivaine noire Rachel Kahn mise en avant sur le plateau de L’heure des pros, qui a écrit le livre Racée (éditions de l’Observatoire), la militante décolonisée a tweeté une affiche de Banania, avec cette légende : « Tant qu’on les caresse dans le sens du poil et qu’on chante les louanges de la France, ils nous adorent. » C’était, pour elle, mettre en avant le côté (tenez vous bien)  »colonial » de cette remarque.

Madame Diallo a sur LCI prétendu par la suite avoir visée Pascal Praud (ce qui est tout aussi grave) et les personnes qu’il reçoit sur son plateau. Mais personne n’est dupe. Voici l’extrait en longueur pour que chacun se fasse son idée:


En réponse, voici ce qu’a dit Rachel Kahn:

«La lutte dite « antiraciste » des identitaires racialistes est un danger profond. C’est précisément ce que je tente de démontrer dans mon livre «Racée». Or, depuis sa sortie la mise en abyme entre le texte et le réel est fascinante. Parce que ma pensée est indépendante des décoloniaux, mes paroles libres leur sont insupportables.»

Rachel Kahn, Le Figaro, 16/04/2021

Mathieu Bock-Côté nous permet de décoder l’attaque infamante de cette militante.

« Quand un noir ou une noire ne prend pas la position qui est assignée par une catégorie de la population, on peut même aller jusqu’à dire qu’il y a une espèceèce de trahison raciale ».

Mathieu Bock-Côté, sur LCI, 19/04/2021

A noter enfin que l’expression “Y’a bon Banania“, attaquée par le Mouvement pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) en 2011, n’a plus cours aujourd’hui mais reste une des références constantes des prétendu anti-racistes décoloniaux aujourd’hui. Une autre insulte très répandu chez les racialistes est celui de “Bounty“ (noir à l’extérieur, blanc à l’intérieur).

Laisser un commentaire